AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Définition du scratch-build

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CrokTemplar
Admin
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/09/2008
Age : 41

MessageSujet: Définition du scratch-build   Mer 22 Avr - 21:31

Cela consiste à réaliser de ses propres mains, avec ses propres moyens, des maquettes d’engins de guerre du 40éme millénaire. Tout l’art du scratch-build est que celles-ci ressemblent le plus possible aux modèles originaux (maquettes games, forgeworld ou illustration). Le scratch-build permet d’assouvir la passion du modélisme qui sommeille en vous ou plus prosaïquement vous permettre de faire des économies. Cet article se veut être une petite introduction à cette pratique issue de mon expérience personnelle.

L’équipement

La première question qu’il faut se poser quand on envisage de commencer le scratch-build est : quel sera le matériau de base de ma création. La liste des possibilités est longue : papier, carton fort, carton plume, carte plastique, bois, métal.

Le carton plume est un matériau idéal pour construire des maquettes présentant des volumes fermés présentant des géométries simples tels que les chars space marines, les chars impériaux et plus généralement tout les super lourd que l’on voudrait aligner dans une partie d’apocalypse. D’un autre côté, la carte plastique  permet d’avoir un niveau de finition supérieur dans le cas d’un véhicule ouvert comme les truks et traks orks, les antigrav eldar noirs ou les plates-formes d’artillerie impériales.

De la colle est inévitablement nécessaire pour assembler tout cela. Le carton plume peut se coller à la colle à bois (PVA) ou à la super-glue (spécial matériau poreux). La carte plastique se colle bien à la super glue ou encore mieux au dichlorométhane.

Je conseille d’être équipé d’un bon cutter, d’une scie à métaux (avec une boîte à onglet en option) d’un jeu de limes, d’une pince coupante, d’une bonne paire de ciseaux, d’épingles, d’un poinçon et d’un marteau (en cas d’usage de carte plastique).

Ensuite au niveau des matériaux de base, avoir plusieurs épaisseur de carton plume ou de carte plastique ne peut pas nuire, d’une épaisseur de 10 mm, 5 mm, 3 mm, 2 mm, 1 mm et 0,5 mm.
Enfin pour les détails, des pailles, des pics à brochette, des morceaux de formes diverses et intéressantes et surtout une bonne boîte de rabiots seront utiles.

Le patron

Il pourrait, en théorie, être possible de réaliser un modèle à l’œil à partir de rien mais l’expérience montre qu’il est toujours préférable de travailler à partir d’un patron. Ce patron devra soit être réalisé par vous-même ou alors être récupéré sur internet.

La plupart des patrons sont faits pour être plier et assembler mais ça n’est pas pratiquement possible avec du carton plume ou de la carte plastique. Le premier n’étant pas pliable de la sorte et le deuxième se casserait devant tant de contrainte. La méthode que je propose (particulièrement recommandé avec du carton plume est de couper tout les traits méthodiquement .

(a suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bitzpirat.com/
 
Définition du scratch-build
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coup d'oeil sur mes scratch build 40K
» Scratch build
» Le camion de pompiers à Bill en scratch build.
» T6 ally full tube chassis sandrail lwb build
» scratchbuild defiler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone des hangars :: Techniques & Tutoriels-
Sauter vers: